Sauriez-vous mettre des mots sur l’hypersensibilité innée ?

L’hypersensibilité caractériserait 15% environ de la population. Elle est une caractéristique innée. Elle se différencie donc de la sensibilité acquise qui serait due par exemple au développement dans un milieu maltraitant et violent. L’être hypersensible dispose d’un seuil d’excitabilité assez bas ce qui le rend perméable à de nombreux facteurs internes comme externes. Il naît ainsi, grandit ainsi et construit ses habitudes et ses croyances sur la base de cette réactivité chronique sur le mode « hyper ». Voyons les grands traits de l’hypersensible et de sa vie intérieure riche et complexe ; un être le plus souvent décrit comme timide et fragile par ses proches lorsqu’il était enfant. Continuer la lecture de « Sauriez-vous mettre des mots sur l’hypersensibilité innée ? »

Comment définir l’intuition aujourd’hui ?

Étudier l’intuition est resté longtemps le crédo de l’ésotérisme et de l’occultisme. Auréolée de savoirs magiques, de visions d’anges et de forces fluidiques, l’intuition était restreinte à satisfaire les ambitions du marché des mages, des arts divinatoires et de la voyance pas tout à fait nets. Pendant ce temps dans l’ombre de la guerre froide, c’est un certain projet de l’Armée Américaine qui sans le savoir véritablement contribuait à renforcer le point de vue d’une intuition comme sujet d’étude et de science véritable… Continuer la lecture de « Comment définir l’intuition aujourd’hui ? »